picto-message Nous contacter

Quels sont les avantages du viager pour le vendeur ?

Viagimmo est un réseau d’agences de viager présent partout en France, nous accompagnons aussi bien les acquéreurs (appelés débirentiers) dans leur recherche que les vendeurs (que l’on nomme crédirentiers). C’est pourquoi vous trouverez sur cette page la liste de tous les avantages d’un viager pour le vendeur.

Les avantages du viager quand on est vendeur

Avantages du viager vendeur

Vous pouvez rester chez vous jusqu’à la fin de votre vie

Le premier avantage auquel on pense immédiatement lorsqu’on souhaite vendre son bien en viager est la possibilité de jouir de son logement jusqu’à la fin de sa vie. Cela est vrai dans le cas d’un viager occupé, mixte, d’une vente à terme ou en nue-propriété. Il faut ainsi savoir que le viager occupé est le plus connu et le plus courant puisqu’il représente environ 80% des ventes en viager.

Vous percevez une rente mensuelle et un capital important

Dans la plupart des ventes en viager, le vendeur reçoit un bouquet et une rente mensuelle. Le bouquet est versé au moment de la vente du bien, il s’agit donc d’un capital important ; la rente est quant à elle versée chaque mois jusqu’à votre décès. Tous deux contribuent ainsi à vous octroyer des compléments de revenus non négligeables et à préserver votre pouvoir d’achat.

Vous réalisez d’importantes économies

En vendant votre bien en viager, vous n’êtes plus son propriétaire et par conséquent vous n’avez plus à vous acquitter de la taxe foncière (cette dernière est désormais prise en charge par l’acquéreur). De plus, selon l’accord, le débirentier peut être également tenu de financer d’autres charges et travaux d’entretien. À ce sujet, sachez que Viagimmo pourra vous conseiller.

Si vous en avez l’usufruit, vous pouvez louer le bien

On ne le sait que trop peu, mais si le vendeur est l’usufruitier du bien, il pourra en jouir comme il l’entend, y compris le proposer à la location s’il le souhaite.

Grâce au viager mixte, vous préservez votre autonomie

L’autonomie est un véritable avantage qu’offre le viager pour l’acheteur. Comme nous l’avons vu, ce type de transaction offre dans tous les cas une liberté financière mais peut aussi, grâce au viager mixte, préserver son indépendance. En effet, avec cette catégorie de viager, vendeur et acquéreur partagent le même bien, généralement diviser en 2 lots, par exemple, le Rdc de la maison sera occupé par le vendeur et l’acquéreur pourra jouir de l’étage. Ils peuvent par ailleurs se rendre des services mutuels tout en créant un vrai lien de confiance.

 

Vous protégez votre conjoint

Un autre avantage du viager pour le vendeur est la possibilité de protéger totalement le conjoint survivant. La rente est totalement réversible au conjoint et est, en plus, exonérée des droits de succession. Attention toutefois, cette clause de réversibilité et son quantum doit être clairement indiquée dans l’acte. Viagimmo pourra vous aider à encadrer cette protection pour profiter en toute sérénité de votre retraite.

 

Le viager et les avantages fiscaux pour le crédirentier

Dans la majorité des cas, le vendeur ne paye plus la taxe foncière, ni le prix des grosses réparations qui sont désormais à la charge de l’acquéreur (ces conditions sont définies dans l’acte liant les deux parties). En plus, en fonction de son âge, le crédirentier bénéficie d’un abattement fiscal important sur la rente qu’il perçoit :

  • jusqu’à 49 ans : 30% d’abattements (vous déclarez 70% du montant de votre rente annuelle) ;
  • de 50 ans jusqu’à 59 ans inclus : 50% d’abattements (50% à déclarer) ;
  • de 60 ans jusqu’à 69 ans : 60% d’abattements (40% à déclarer) ;
  • à partir de 70 ans : 70% d’abattements (30% à déclarer).

Enfin, le dernier avantage fiscal du viager pour le vendeur est le fait que le bouquet n’est pas soumis à l’impôt (dans le cas où il s’agit d’une résidence principale).

 

Les avantages et les inconvénients du viager pour le vendeur

Comme on peut le voir, le viager présente de nombreux atouts pour l’acquéreur. Néanmoins, pour être totalement transparent, nous devons vous présenter les quelques contraintes qu’il peut représenter.

Vous continuez à assumer les charges et dépenses courantes de votre bien

En tant qu’occupant de votre bien, à l’instar d’un locataire, vous êtes redevable de la taxe d’habitation. De même, vous êtes tenu d’assurer l’entretien, les réparations et les charges courantes de votre habitation. Néanmoins, il faut savoir que ces dispositions sont dictées par le contrat vous liant avec l’acheteur, aussi certaines dispositions peuvent être prises pour que vous y trouviez votre compte. La répartition des charges et taxes reste conventionnelle, elle peut donc être adaptée au cas par cas.

L’éventuelle impossibilité de louer votre logement

Même s’il a de nombreux avantages, un autre inconvénient au viager peut être mentionné : celui de l’impossibilité de louer son habitation. En effet, si vous ne disposez pas de l’usufruit de votre logement, vous ne pourrez pas le mettre en location.